Qu’est-ce qui motive mes collègues locaux à donner un bon rendement au travail?

Publié le par Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international

Point de vue local :

Pour les Équatoriens, travailler et avoir un emploi est une source de fierté, compte tenu des opportunités limitées qui existent dans le pays. L’Équateur a un taux combiné de chômage et sous-emploi de 40 à 50 %. En général, les gens sont motivés à donner un bon rendement lorsqu’ils travaillent dans un environnement plaisant qui reconnaît leurs efforts et leur accorde un salaire décent. Dans un pays où votre salaire vous permet à peine de joindre les deux bouts, une certaine sécurité d’emploi constitue un incitatif de plus pour un meilleur rendement.

Il y a aussi une forte loyauté envers l’employeur et envers son travail, ce qui encourage les gens à agir. Dans de nombreux cas, des employés pourraient travailler des mois sans salaire ou en attendant leur chèque de paie. Par ailleurs, il y a aussi des travailleurs qui ont une plus grande sécurité d’emploi et, par conséquent, sont moins motivés. Pour s’attaquer à cette situation, certaines sociétés et organisations récompensent le rendement de leurs employés avec des primes et autres incitatifs économiques en fin d’année financière.

Point de vue étranger :

L’établissement de relation personnelle dépendra beaucoup des circonstances. Dans les services sociaux, j’ai rencontré de nombreux travailleurs très engagés qui travaillent dur pour un maigre salaire parce qu’ils croient en ce qu’ils font; ils sont clairement motivés par la satisfaction d’aider les autres. Les propriétaires de petites entreprises travaillent souvent très fort pour assurer la survie de leur entreprise et pour attirer des clients loyaux.

Sur le marché du travail, les emplois sont difficiles à trouver et donc, il y a une certaine motivation à travailler fort pour les garder. Pour les postes de l’échelon inférieur, qui sont souvent sous-payés, on peut s’attendre à trouver peu de gens qui feront du zèle pour la satisfaction d’un travail bien fait. Pour obtenir des employés motivés, il faut qu’il y ait un salaire décent et une possibilité d’avancement ou de récompense pour les efforts accomplis. La plupart des sociétés et des entreprises privées équatoriennes profitent de cette politique des salaires peu élevés sans réaliser qu’en dépit du fait qu’un emploi a une valeur intrinsèque, leurs employés ont besoin d’être reconnus pour leurs efforts additionnels. Bien qu’il n’y ait aucuns surplus d’emplois ici, on trouve plus de postes à salaire inférieur que des emplois à un salaire décent, d’où le manque de motivation pour les postes moins bien rémunérés.

Les conditions de travail auront aussi un rôle à jouer. J’ai remarqué que là où les travailleurs sont respectés à tous les niveaux, ils sont plus heureux et plus performants. Dans de nombreuses situations, à cause des hiérarchies de classe, de groupe ethnique et de sexe, les gens sont habitués à un certain traitement qui nous paraît injuste, sexiste ou raciste. Là où ces habitudes ne sont pas observées et chacun reçoit le respect qui lui est dû, la productivité et la volonté au travail sont meilleures.

source: http://www.intercultures.ca/cil-cai/ci-ic-fra.asp?iso=ec

Publié dans DES NOUVELLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article